• Trinquer avec Dragone

    Binche Dragone 1.jpg

    Ce n’est plus un secret pour personne: la maison Leroy prépare de longue date une cuvée spéciale de Ruffus intitulée cuvée Dragone. A cette occasion, nous avons recueilli les sentiments de Franco Dragone.

    Binche Dragone 2.jpg

     

    ·      Pourquoi donner votre nom à du vin?

     

    ·      Tout d’abord, c’est une cuvée excellente. C’est un mousseux issu d’une région extraordinaire, ma région.

     

    ·      Appréciez-vous le vin?

     

    ·      J’apprécie la boisson. Je ne suis pas alcoolique mais j’aime le bon vin. Paradoxe, je n’apprécie pas particulièrement le champagne. Avec cette cuvée, j’apprends à apprécier ce qui pétille. Ce vin a beaucoup de goût.

     

    Binche Dragone 4.jpg

     

    ·      Vous avez dessiné l’étiquette, que transmet-elle comme message?

     

    ·      Nous sommes à Binche, les raisins proviennent d’Haulchin, commune voisine. L’étiquette évoque d’abord le gille, roi du folklore local, puis elle évoque ce qui pétille par l’envol de mes danseurs et enfin elle porte la griffe, la signature Dragone comme, par ailleurs, la boîte que j’ai créée.

     

    ·      Comment s’est déroulée la conception de la boîte?

     

    ·      Nous avons donné des idées pour la création. Monsieur Leroy est très directif. Nous avons travaillé avec mes  dessinateurs. Nous avons créé une belle boîte mais qui n’est pas bling, bling,  me semble-t-il.

     

    Binche Dragone 5.jpg

    ·      Vous êtes très attaché à la région?

    ·      Oui, c’est la région où je fus enfant, où j’ai grandi, j’ai connu la belle période, la région fut une région riche en métiers. On y travaillait la céramique, les métaux, le tissu... C’est cette richesse que nous avons voulu mettre en évidence en plaçant un cristal Sarowki sur la capsule du bouchon. J’ai accompagné les idées de Monsieur Leroy mais comme artiste, je les ai interprétées à ma manière. Il a fallu attendre deux ans pour que le vin soit à maturité, c’est long. 2009 fut une année exceptionnelle, c’est pourquoi grâce aux savoir-faire des artisans, la cuvée est exceptionnelle.

     

    ·      Binche Dragone 6.jpg

     


     

    ·      Allez, trinquons à la cuvée Dragone. Merci Monsieur Dragone.

    ·     

    IMG_4094.jpg

     

     

     


    BiBientôt un album photo

     

     

  • Un petit train dans la ville

    Binche le petit train 1.jpg

    Dimanche, un petit train rouge a déambulé cahin caha dans les rues de la ville. Ce périple du petit train citoyen était organisé par la ligue des familles. La gare de départ était située face au musée international du masque et du carnaval. Dans la cour, plusieurs stands attractifs proposaient divers jeux aux enfants. Aussi précis qu’un train de notre société nationale, à 14 h 30, le train s’ébranlait avec à son bord un public de citoyens, d’élus de la majorité ou de membres de l’opposition.

    Binche le petit train 2.jpg


    Le but du voyage était quadruple: mettre en évidence ce qui va bien, ce qui ne va pas, valoriser les initiatives intéressantes et entendre les propositions des candidats. Le directeur général de la ligue de familles, Denis Lambert a précisé que cette campagne s’inscrivait dans une logique démocratique, pluraliste, associative et citoyenne. Histoire de mettre en condition, une dizaine de questions étaient posées à chacun avant de monter à bord. Dans le train, un fascicule était distribué  pour être compulsé entre les étapes. Les arrêts prévus sont: face à la caserne des pompiers, face à la crêche, au contournement de la ville et à la gare. Chaque étape sert de motivation aux questions sur la consommation responsable, accueil des 0-3 ans, le logement et la mobilité. Au retour, café et tartes attendaient les participants créant ainsi un climat convivial pour poursuivre les échanges d’idées.

    Binche le petit train 3.jpg


  • BUVRINNES Deux nouvelles classes pour les grands

    Buvrinnes école 1.jpg

    Vendredi, c’était l’effervescence autour de l’école communale de Buvrinnes. Les femmes de charge s’éloignaient à peine avec leurs brosses et seaux que débarquait le nouveau mobilier scolaire. Il est six heures, l’inauguration peut commencer, tout est en place.

    Buvrinnes école 2.jpg


    C’est en présence de monsieur l’inspecteur Philippe Dupont et de la directrice Rosette Culotta que le bourgmestre Laurent Devin, entouré des membres du collège, a coupé le cordon inaugural. Dans son allocution, le bourgmestre déclare : « Nous investissons dans nos infrastructures scolaires. Après avoir sécurisé les abords de l’école et réduit les coûts de consommation énergétique par l’installation de nouvelles chaudières, portes et châssis, nous inaugurons aujourd’hui les nouveaux locaux de l’école communale de Buvrinnes. » L’échevin Philippe Labar souligne le nombre important d’élèves qui fréquentent l’établissement : plus de deux cents, il fallait agrandir, nous manquions de locaux. Heureusement, l’espace autour de l’école permet son extension. Emporté dans son discours, l’échevin laisse entrevoir que peut-être d’autres aménagements sont à l’étude. » L’échevin conclut : « Huit classes primaires, quatre classes maternelles sont le résultat d’un travail de tous les jours, d’un  travail de fond accompli par les membres du personnel et la directrice. »

    Buvrinnes école 3.jpg


  • Elections: liste Union

    Voici la liste complète des trente-et-un candidats:

    1.    Etienne Piret, conseiller sortant, libraire,

    2.    Judith Philippe, conseillère sortant, proviseur à l’athénée,

    3.    Alain Dethaye, conseiller sortant, entrepreneur

    4.    Martine Botte, conseillère sortant CPAS,

    5.    Raymond Groetembril, conseiller sortant,

    6.    Frédéric Joie, conseiller sortant, cadre dans le secteur bancaire

    7.    Gérard Lemaire, facteur,

    8.     Anne-Marie Callewaert, employée,

    9.    Coralie Legrand, 42 ans, à l’écoute de tous et au service de chacun

    10.Salvatore Calvagna, né à Péronnes en 1959, professeur

    11.Giuseppina Capozza, originaire de Péronnes,

    12.Ezio Falcomer, conseiller CPAS sortant,

    13.Thomas Greuse, 19 ans, résidant à Waudrez, étudiant

    14.Véronique Debiève,  conseillère CPAS sortant, 53 ans,

    15.Nolwen Lust, 21 ans, habite Epinois, étudiante

    16.Ignacio Fiordaliso, dirigeant d’entreprise, habite Buvrinnes,

    17.Isabelle De Wilde, originaire de Leval, habite Epinois

    18.Daniel Dehoux, 45 ans, juriste

    19.Christine Lother, mère de quatre enfants,

    20.Georges Baudoux, habite Leval depuis 55 ans,

    21.Rose-Marie Lecomte, mère de quatre enfants et grand-mère,

    22.Rinaldo Bertuola, ancien indépendant,

    23.Armand Strub, conseiller sortant,

    24.Véronique Dubrulle, 52 ans,

    25.François Dieu, 33 ans, employé 

    26.Margaux Rouyer, 20 ans, domiciliée à Buvrinnes, étudiant

    27.Cécile Bailly, 26 ans habite Binche, master en sciences psychologiques

    28.Véronique Francq, binchoise de souche,

    29.Philippe Longfils, 49 ans, instituteur à Leval,

    30.Virginie Stordeur, habite Bray, trentenaire,

    31.Monique Lepièce Derbaix, conseillère sortant,

    Binche liste UNION.jpg


    Etienne Piret conclut: “Votez Union pour le respect de la démocratie, pour la diversité des idées, pour que vos intérêts soeint pris en compte, pour assurer votre avenir. Il est grand temps que Union revienne au pouvoir.

  • Carnet mondain

    Laurent marie Marie

    BInche carnet mondain 2.jpg


    L’affaire est peu courante. Ce samedi, le bourgmestre Laurent Devin a célébré le mariage de sa sœur avec Thierry Denblyden.  Pour une fois, c’était une affaire de famille qui préoccupait le bourgmestre. Marie est née à Binche le 10 septembre 1974. Elle est infirmière. Son mari Thierry est employé au Forem. Il est né le 21 janvier 1965 à La Hestre. De lui, Laurent Devin dit : « C’est la Méditerranée autour de l’Etna. Thierry est rationnel, cartésien. » En parlant de sa sœur, il dit : « Une sœur hors norme, au cœur tellement généreux. C’est Marie de Binche. Qui ne la connaît ? Marie n’hésite pas à faire des kilomètres pour s’occuper et sauver un être cher. » Après cette évocation familiale, il est temps d’aborder le chapitre 6 : les droits et les devoirs des époux. C’est par quelques exemples bien sentis que le bourgmestre commente cet article du code : « Thierry, tu ne passeras pas toutes tes soirées au tennis club de Mariemont. Marie, tu admireras les chaussures de vingt ans de Thierry. » Le oui prononcé tour à tour par les époux fut fort et clair, le long baiser qui suivit fut tout aussi ardent. La rédaction de la Nouvelle Gazette souhaite de longs moments de bonheur aux jeunes époux.